Vous souvenez-vous de mon RATE mémorable présenté en février 2015.

Et bien, le voici enfin terminé.

 

WP_20161128_001__Copier_

 

 

WP_20161128_003__Copier_

 

J'étais tellement déçue d'avoir fait cette boulette : un grand trou, que je l'ai immédiatement remisé dans un grand carton me promettant un jour de me pencher sur son sort.

Il faut que je vous dise aussi, que j'ai une sainte horreur de reprendre des coutures commencées dans un temps très ancien.

J'ai toujours pour habitude (qui a dit très mauvaise, mais qui n'a pas tort) de mettre mon grain de sel au moment de la coupe, donc aucune annotation sur le patron et lorsqu'on reprend le dit ouvrage, c'est le plongeon dans l'inconnu, et les découvertes, à ce moment là, sont multiples.

Cette fois, vu que le patron, n'est pas des plus simples, je n'ai pas trop mis de grains de sel, donc pas trop de mauvaises surprises, si ce n'est le fait que je devais reprendre cet énorme trou et le faire sans qu'on le voit (de trop).

 

WP_20161127_003__Copier_

envers 

WP_20161129_006__Copier_

                                                                                    endroit

 

 

Je pense qu'à ce niveau de remplissage de trou, je ne suis pas mal, qu'en pensez-vous?.

 

La coupe de cette veste est un peu compliquée, et il faut être méticuleuse dans la coupe et ne pas oublier de marquer les repères. Par exemple, les manches sont particulières avec une couture en biais. C'était la première fois que je cousais une manche de cette façon.

 

WP_20161127_004__Copier_

 

Il faut aussi un métrage de tissu assez conséquent, car les découpes dans les différents tissus (4 au total sans compter la doublure) sont coupées  en une seule pièce. Les chutes de tissus sont importantes. De quoi faire des jupes entre autre

La doublure a été coupée en un seul morceau (pour le corps) et les deux manches.

 

WP_20161116_002__Copier_

Patron de la doublure posé sur le tissu, c'est un bon morceau, non?

La doublure est en molleton, acheté au marché aux tissus hollandais en novembre 2014. Mathilde, cette veste aurait pu faire partie du déstokage d'hier. Maintenant j'ai plein de place sur mes étagères .

 

WP_20161128_010__Copier_

WP_20161128_015__Copier_

WP_20161128_016__Copier_

WP_20161128_009__Copier_

Poche passepoilée

WP_20161128_008__Copier_

La veste se ferme par une grosse pression dissimulée sous un gros bouton.

En fin de compte, je n'avais pas trop de choses à faire, mise à part le reprisage, et la doublure de la veste.

Je suis très contente de l'avoir terminée.

Maintenant, je dois assumer mes choix de tissus. 

Pour passer inaperçue, je pense que la prochaine fois je devrai plutôt  choisir une teinte et imprimé camouflage, cela a été expérimenté et même approuvé je crois.

Je me suis rendue compte en visionnant les albums de ce blog (afin de rechercher à quand remontait le début de cette couture), que : plus je vieillissais, et plus mon dressing se colorait, de teintes dirons-nous pétantes.

Chantal, je suis une nouvelle adhérente aux couleurs vestimentaires.

 

 

WP_20161128_010__Copier_

 

C'était mon boulet N° 1 et je suis très heureuse de l'avoir ressorti.

Pour voir les autres "défieuses" de boulets, c'est par ici :

Le chat et la marmotte

Minie 276

Mary Tainne

Les créations de Zébulette

Kocotte et cyclotte

Caudissou

 Mamilou n'a pas pu faire partie de l'équipe des défieuses cette fois-ci.

Je vous remercie toutes de m'avoir accompagnée dans cette nouvelle aventure.

Edit du 4 - 12 - 2016

Comme vous me l'avez demandé, voici mon boulet porté

WP_20161202_020 (Copier)

WP_20161202_017 (Copier)

 

WP_20161202_010 (Copier)

et en prime ma petite couronne de l'avent

WP_20161129_012 (Copier)